Pages Navigation Menu

Un autre regard sur le monde

Un tour dans le far-west irlandais (1/2)

Situé à la même latitude que Dublin mais sur la côte atlantique, le Conne mara et le Burren sont des provinces (comté dit-on là-bas), qui valent à elles seules le voyage en Irlande. Une automobile est indispensable pour aller d’un point à un autre,même si rouler du mauvais côté de la route à gauche est une expérience… déroutante.

Si vous arrivez à l’aéroport de Dublin, le premier contact avec la conduite est un peu ardu. La location d’une voiture avec boite automatique peut grandement faciliter l’expérience. Attention le périf de Dublin est payant. Le téléchargement de l’application M50 permet de s’acquitter de l’octroi mais, les loueurs n’en font pas état.

Les 200 kilomètres de traversée du pays par l’autoroute permettent de se familiariser avec l’environnement et l’on arrive à Galway, premier point conseillé pour rayonner dans la région, avec un stress un tout petit peu moins grand. Les irlandais conduisent, d’une manière générale plutôt tranquillement et sont assez vigilants quand ils voient venir une voiture de location !

 

Galway est une petite ville charmante bien qu’assez touristique. Une rue de la soif, Quay Street, en est l’artère principale avec ses pubs qui se répondent en bonne humeur et ses fish& chips aux poissons d’une fraicheur irréprochable. Le bas de la ville ressemble à s’y méprendre à une petite ville de Bretagne, elle est d’ailleurs jumelée avec Lorient, avec son port remplis de bateaux de pêche et de vieux gréements. Le haut de la ville en revanche est plus typé britannique. Des canaux sillonnent cette partie de la ville alimentant des moulins.

 

De Galway une très belle excursion peut commencer vers le comté de Clare et le Burren au sud. En longeant la côte on découvre à Kinvara, le charmant petit château médiéval de Dunguaire.La visite est rapide et agréable, surtout à marée haute quand le château est pres qu’isolé par la mer.

 

On continue la route versBalyvaughan, puis le phare de Black Head. Un arrêt s’impose à BotharnAhAillite pour regarder l’atlantique se fracasser sur les roches noires du plateau karstique du Burren. C’est sauvage !

Enfin le joli village de Doolinoffre une magnifique vue sur les falaises de Moher au loin. Des bateaux conduisent les plus téméraires vers les îles d’Aran et les falaises pour une visite côté mer.

Les falaises justement ! Très organisé, les abords de ce site classé au patrimoine de l’UNESCO disposent de stationnements, de musées, de boutiques discrètement cachés dans les replis du paysage ou creusés dans le sol. Au-delà de la vue grandiose et du vert omniprésent de la campagne, la visite ne transportera pas outre mesure un natif du pays de Caux !

Le retour vers Galway traverse le plateau lunaire du Buren. Lodlow, ministre de Cromwell décrit la région de la manière suivante : « il n’y a pas assez d’eau pour noyer un homme, pas assez de bois pour le pendre, pas assez de terre pour l’enterrer ». Cela ne l’a pas empêché de massacrer les quelques habitants qui s’y trouvaient et d’annexer la région à la couronne britannique interdisant à tout catholique irlandais de posséder terre ou maison et d’habiter à moins de 5km de la mer. Cette loi inique n’a été abrogée qu’en 1827 !

Et nous voilà revenu à Galway d’où un nouveau périple nous conduira dans le Connemara et le village de Clifden.

Gil Pivert

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *